Cet été, le plan Forte chaleur et Pics d’ozone a été activé trois fois. Ces périodes ont toutes connu des journées de températures élevées et des concentrations considérables en ozone.

Au cours de ces périodes, Sciensano, qui est l’institut belge de la santé, a observé une surmortalité dans la population.  Comme ce fut le cas lors d’autres vagues de chaleur, ces décès supplémentaires ont été observés pendant ou juste après les journées les plus chaudes. 720 décès supplémentaires ont été enregistrés pendant cette période.

Quelques jours après ces informations, plus de 1000 médecins ont signé une lettre ouverte demandant aux différents Gouvernements d’agir contre le réchauffement climatique.

La Déclaration de politique régionale prévoit des mesures en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique. Nous devons, en effet, au niveau de la Région, prendre toutes les mesures pour lutter contre le réchauffement climatique.

Néanmoins, inéluctablement, même si l’on prend des mesures maintenant, il est probable que les saisons prochaines continuent à connaître des résurgences et des problèmes de réchauffement climatique, en tout cas de pics de chaleur, qui vont avoir des conséquences sur la santé des citoyens. Il est donc important pour les pouvoirs publics de prendre les mesures ad hoc pour mieux préparer la population dans ces moments.

En Wallonie

Nous disposons de données plus spécifiques pour la Wallonie qui se déclinent selon les différentes vagues de chaleur de l’été dernier.

Par exemple, durant la première période de chaleur s’étalant du 21 juin au 1er juillet, soit 11 jours, il a été observé une surmortalité dite modérée, soit +3%, c’est-à-dire 30 décès, et ce, presque uniquement dans le groupe des personnes âgées. Au cours de la seconde période de chaleur qui s’étalait du 19 juillet au 26 juillet, soit huit jours, surmortalité prononcée dans toutes les catégories d’âge, soit +15%, ou 118 décès, mais surtout chez les personnes plus âgées. Durant la troisième période de chaleur, qui s’étalait du 23 août au 28 août, soit huit jours, il a également été observé en Wallonie une surmortalité modérée, soit +4%, ou 26 décès, et ce, uniquement dans le groupe des personnes les plus âgées.

Lorsque débute la phase de vigilance du plan Forte chaleur et Pics d’ozone, différentes actions sont mises en place par l’AViQ.

Ces actions sont les suivantes.

Il est question d’une sensibilisation du grand public aux risques liés à la chaleur et aux pics d’ozone.

Il s’agit, en outre, d’encourager à une meilleure solidarité envers la famille, les voisins et les connaissances et tout particulièrement envers les personnes appartenant à un groupe à risque. Cela passe par des news sur les réseaux sociaux publiées fréquemment, par une annonce par l’Agence destinée aux professionnels, ainsi que d’une mise à jour du site web.  Autre action, c’est une information de l’AViQ, destinée à ses partenaires et l’ensemble de son secteur, notamment les services agréés dans le secteur du handicap, les services d’accueil et d’hébergement pour les aînés, les habitations protégées, les maisons de soins psychiatriques, les mutuelles, les cercles de médecins généralistes, et cetera.

Un rappel des mesures à prévoir avant, pendant et après une forte chaleur est effectué. Ce sont plus de 2300 institutions qui reçoivent des conseils et des rappels des bons réflexes grâce à l’envoi d’un courriel et d’une publication. Mais dans les actions, on peut aussi dire qu’il y a des envois de recommandations vis-à-vis des CPAS, des communes et des provinces, qui sont aussi des opérateurs de base et de relais un peu naturels vis-à-vis des citoyens.

Si nous sommes dans une phase dite d’avertissement, c’est- à-dire quand les critères environnementaux sont atteints, la Cellule interrégionale de l’environnement, que l’on appelle CELINE, adresse un courriel au centre régional de crise qui va le répercuter à tous les opérateurs repris dans la liste des opérateurs de l’AViQ.  Les mesures à prendre par les opérateurs comprennent notamment des mesures générales, comme bien s’hydrater, rester au repos dans un endroit frais et se protéger du soleil.

 

Share This